HomeInternationalCôte d’Ivoire : les intentions de Laurent Gbagbo pour le pays

Côte d’Ivoire : les intentions de Laurent Gbagbo pour le pays

Côte d'Ivoire : les intentions de Laurent Gbagbo pour le pays
Côte d'Ivoire : les intentions de Laurent Gbagbo pour le pays

Après son acquittement définitif par la Cour pénale internationale (CPI), l’ancien président de Côte d’Ivoire Laurent Gbagbo, se prépare à rentrer au pays. Ses partisans et proches collaborateurs ont tenté dimanche, de rassurer les adversaires politiques sur les intentions de Gbagbo.

Lors d’un rassemblement dimanche pour présenter aux ivoiriens le comité d’organisation de la cérémonie de réception de Laurent Gbagbo dès son retour en Côte d’Ivoire, le secrétaire général du FPI –GOR, Assoa Adou, a profité pour exprimer ce qui n’est dans les intentions de son leader politique et tenté de rassurer les militants du RHDP au pouvoir qu’il n’y a aucun esprit de vengeance qui accompagne Gbagbo pour son retour sur sa terre natale.

Lire aussi  Doumbia Major lance un défi à Gbagbo

« Je voudrais dire à nos adversaires d’être rassurés. Le président Gbagbo ne vient pas pour faire la guerre. Il ne vient pas pour se venger », a indiqué Assoa Adou. « Donc je les rassure, Gbagbo vient pour la réconciliation. Il me demande de vous dire qu’il vient pour la réconciliation », a-t-il poursuivi.

Adou ne s’est pas arrêté en si bon chemin, il a profité pour évoquer une partie du passé tragique du pays avant de s’en servir comme exemple pour délivrer son message de paix.  

« Nous ne sommes pas des égorgeurs. Nous ne sommes pas des coupeurs de têtes. Si ce jour du 11 avril 2011, la résidence du président Gbagbo a été bombardée, dans laquelle se trouvaient Mme Simone Ehivet Gbagbo, Michel Gbagbo, Feu Sangaré, certains responsables du parti et de notre jeunesse; si ceux-là ne sont pas morts; nous sommes encore vivants, ce n’est pas pour donner la mort. C’est pour donner la vie », soutient Assoa Adou.

Lire aussi  CPI: date retenue pour fixer Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé sur leur sort

Pour rappel, Laurent Gbagbo et harles Blé Goudé ont été définitivement acquittés par la Chambre d’appel de la CPI alors qu’ils étaient accusés de crime de guerre, de crime contre l’humanité prétendument commis lors de la crise électorale de 2010-2011 en Côte d’Ivoire. Gbagbo était alors Président de la république et Blé Goudé, ministre.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here