HomeInternationalCôte d’Ivoire : le retour de Gbagbo conditionné par un coup de...

Côte d’Ivoire : le retour de Gbagbo conditionné par un coup de fil

Côte d'Ivoire : le retour de Gbagbo conditionné par un coup de fil
Côte d'Ivoire : le retour de Gbagbo conditionné par un coup de fil

Selon les sources sur place à Abidjan, le retour de l’ex-président Ivoirien est suspendu à la tenue d’un entretien téléphonique entre Ouattara et Gbagbo, aucun des deux ne veut faire le geste qui sauve.

Début janvier 2021, Alassane Ouattara confie à son premier cercle vouloir accélérer les discussions sur le retour de Laurent Gbagbo en Côte d’Ivoire. En 2020, Ouattara avait déjà traîné des pieds pour délivrer un passeport à son prédécesseur. Bien plus, le 30 décembre, la justice ivoirienne libérait sous contrôle judiciaire Pascal Affi N’Guessan, le président du Front populaire ivoirien (FPI).

A Abidjan, l’on annonce le mois de février comme celui du retour de Gbagbo en Côte d’Ivoire. En réalité, les pourparlers pourraient s’étendre jusqu’au printemps. Plusieurs amis communs des deux hommes ont tenté ces  derniers  jours  d’organiser  un  premier  entretien  téléphonique  entre Gbagbo et Ouattara, mais se sont heurtés à des fins de non-recevoir des deux côtés. Le président ivoirien refuse à ce jour de prendre l’initiative d’un tel appel et laisse  son  premier  ministre, Hamed Bakayoko,  gérer  le  dossier.

Lire aussi  Côte d’Ivoire: « Cette élection ne sera pas crédible », Marcel Amon-Tanoh

 « De  son  côté, Laurent Gbagbo n’est lui non plus pas disposé à appeler Ouattara en dépit de plusieurs pressions amicales en ce sens. Une nouvelle tentative pour organiser un entretien téléphonique entre les deux hommes devrait à nouveau être mise sur pied avant la fin du mois de janvier », croit savoir Africa Intelligence, ce mercredi 13 janvier 2021.

Lire aussi  Côte d’Ivoire : Akissi Delta fait un émouvant témoignage sur sa vie

Laurent Gbagbo juge qu’il n’a pas à « négocier » son retour en Côte d’Ivoire. Les discussions entamées entre la présidence et le secrétaire général du FPI, Assoa Adou, portent moins sur le retour lui-même, que les partisans de Gbagbo jugent acquis, que sur les conditions du retour, et notamment la mise à disposition d’une garde rapprochée pour l’ex-président.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here