HomeInternationalCôte d’Ivoire : Laurent Gbagbo met la pression sur Ouattara

Côte d’Ivoire : Laurent Gbagbo met la pression sur Ouattara

Retour de Gbagbo en Côte d'Ivoire: Ouattara réagit enfin
Retour de Gbagbo en Côte d'Ivoire: Ouattara réagit enfin

Alors qu’il a été acquitté en janvier 2019, Laurent Gbagbo a déjà manifesté son désir de rejoindre son pays. L’ancien président ivoirien a fait un tour à l’ambassade de la Côte d’Ivoire à Bruxelles afin d’introduire une demande de passeport ordinaire et de laissez-passer. Une démarche vue comme une pression qu’il est en train de mettre sur Alassane Ouatarra.

« Après plusieurs demandes infructueuses d’établissement d’un passeport diplomatique, auprès du Ministère des Affaires Etrangères à Abidjan, le Président Laurent Gbagbo s’est déplacé ce jour, auprès de l’Ambassade de Côte d’Ivoire à Bruxelles, pour introduire une demande de passeport ordinaire et d’un laisser-passer », a laissé lire Me Habiba Touré, avocate de Laurent Gbagbo.

« Le Président Laurent Gbagbo compte sur la bonne volonté des autorités ivoiriennes afin qu’il lui soit remis son passeport ou un laisser-passer pour lui permettre de retourner dans son pays, la Côte d’Ivoire », a-t-elle précisé dans un communiqué, dont le but est de montrer à tout le monde la mauvaise volonté du régime en place à voir Gbagbo, retourner au pays.

Lire aussi  Bédié rassure : « personne ne sera laissé plus longtemps encore en prison »

« En effet, à l’issue de son acquittement le 15 janvier 2019, et de la levée des conditions restrictives le 28 mai 2020, il est plus que temps, pour le Président Laurent Gbagbo, de rentrer chez lui. Il remercie d’avance les autorités ivoiriennes pour l’accomplissement de promptes diligences à cette fin », a indiqué Maître Habiba Touré.

Avec ces deux demandes : passeport ordinaire et de laissez-passer, l’ancien président est en train de mettre une nouvelle pression sur l’actuel président ivoirien Alassane Ouattara, à quelques mois de la présidentielle. Dans le cadre de la candidature prochaine, son parti, le FPI récolte déjà des parrainages. Pour ce qui est de Pascal Affi N’Guessan, président légal du FPI, il a lancé un appel à candidature et il s’est porté candidat, cette semaine.

Lire aussi  Simone Gbagbo testée positive au coronavirus, voici le cauchemar de l'ex-première dame ivoirienne

D’après RFI, la CPI avait introduit auprès des autorités ivoiriennes, une requête, à la demande de Gbagbo, pour que le retour de ce dernier puisse être accepté.

Actuellement, les yeux sont rivés vers Alassane Ouattara, qui pourrait se porter candidat pour un troisième mandat, malgré le fait que l’article 183 l’empêche.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here