HomeInternationalCôte d’Ivoire : Gbagbo, Bédié et Soro à couteaux tirés

Côte d’Ivoire : Gbagbo, Bédié et Soro à couteaux tirés

Côte d'Ivoire : Gbagbo, Bédié et Soro à couteaux tirés
Côte d'Ivoire : Gbagbo, Bédié et Soro à couteaux tirés

Député sortant de la circonscription de Ferkessedougou, Guillaume Soro est très en colère face de l’attitude des amis de l’opposition.

Retenons que l’opposition contestait encore dans une unicité d’esprit, la candidature de Alassane Ouattara qu’elle considère et qualifiait de candidature « Anti Constitutionnelle » depuis l’annonce officielle de la candidature de ce dernier.

Des bouleversements ont été observés et l’opposition décide de former un bloc de lutte sous forme de pression contre le pouvoir d’Alassane Ouattara : on assiste à la création du CNT.

Aujourd’hui l’opposition décide à nouveau d’utiliser une nouvelle méthode de pression notamment celle de coopérer avec le Président Alassane Ouattara en participant au dialogue initié par le pouvoir en place en vue de trouver de nouvelles dispositions consensuelles pour les élections législatives à venir. Cette situation met l’opposition dans un très gros désaccord.

En effet, on risque d’assister dans les prochains jours à un divorce entre Guillaume Soro et la frange de l’opposition qui a décidé de prendre une part active aux prochaines élections.

Lire aussi  Appel à la désobéissance civile : Doumbia Major interroge l'opposition

Pour tout dire, Guillaume Soro cet homme à caractère politique rigide ne participera pas aux prochaines élections législatives susceptibles d’avoir lieu le 6 mars 2021.

Selon Kader Diarrassouba, un cadre de Générations et Peuples Solidaires (GPS) parti fondé par l’ex-pan, participer à ces élections reviendrait à légitimer Alassane Ouattara devant la communauté internationale. Dès lors, l’opposition a d’ores et déjà perdu d’avance car le conseil constitutionnel et la CEI sont à la merci du régime en place. Il ajoute que « Alassane Ouattara et le RHDP n’accepterons jamais la défaite » .

Outre Diarrassouba, Konaté Zié, l’un des fidèles de Guillaume Soro affirme « Nous, on a dit aux Ivoiriens qu’on ne reconnaîtra pas le pouvoir de M. Ouattara. Mais je suis surpris que là où il y a eu des morts, on n’a même pas encore présenté les condoléances aux familles(…) et nous l’opposition, on va s’asseoir dans leur dialogue pour reconnaître son pouvoir ».

En dépit de ses différents arguments poignants, certains membres de l’opposition ne l’entendent pas de cette oreille.

Lire aussi  Côte d'Ivoire : Soro appelé à demander pardon à Ouattara

En effet, Le président Henry Konan BÉDIÉ (Président du PDCI-RDA) a décidé de participer aux prochaines législatives. Pour lui, cela sera une aubaine pour l’opposition de revenir en force sur l’échiquier politique et de s’assurer d’une majorité écrasante à l’Assemblée nationale. Il en est de même au FPI GOR (Gbagbo ou rien) qui lui aussi a décidé de participer aux prochaines élections et ce après l’avoir boycotté pendant 10 ans. Même si la parcelle du parti de Affi N’Guessan semble encore réticente, Gbagbo lui a décidé d’avancer tout en étant convaincu de son choix.

De cette divergence idéologique, les pro- Soro semblent dressés contre Henri Konan Bédié, et les autres membres de l’opposition qui ont emprunté la voie du dialogue et de la participation aux élections comme chemin de la résolution de la crise ivoirienne.

Comment sera la situation politique dans les jours à venir lorsqu’on sait que Soro restera figé sur sa position ?

Que va t-il faire ?

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here