Home International Coronavirus: la gorge et la salive, hauts lieux de réplication du virus

Coronavirus: la gorge et la salive, hauts lieux de réplication du virus

Coronavirus au Bénin: de nouveaux cas positifs et des guérisons signalés
Coronavirus au Bénin: de nouveaux cas positifs et des guérisons signalés

Le Coronavirus continue de semer la terreur dans le monde, et jusqu’à présent, aucun remède attesté n’est encre trouvé. Très rapide dans la propagation, de hauts lieux facilitent la réplication du Covid-19,que sont la gorge et la salive.

« De précédentes études ont montré que la gorge et les glandes salivaires sont des sites de réplication et de transmission du virus au début de la maladie Covid-19 et chez les patients asymptomatiques », notent les auteurs. Des études ont montré que les particules virales pouvaient survivre jusqu’à trois heures dans l’air sous forme d’aérosol. Une personne saine pourrait donc théoriquement être infectée par inhalation de microgouttelettes contaminées lorsque qu’un individu porteur du virus tousse ou parle, estiment les scientifiques.

Lire aussi  Coronavirus: les hospitalisations dépassent l'entendement dans certaines zones aux États-Unis

D’où l’idée de réduire la charge virale dans la bouche grâce à un rinçage oral afin de limiter la transmission du virus. « Les CDC [Centres de contrôle et de prévention des maladies américains] recommandent d’ailleurs aux patients de faire un bain de bouche avant d’aller chez le dentiste afin de limiter le risque de transmission », remarque Valerie O’Donnell, directrice du département des infections et de l’immunité à l’université de Cardiff et coauteur de l’étude.

Mais, d’ici à ce qu’un bain de bouche dispense de porter un masque, le chemin est long. « Il est possible que ces produits diminuent à court terme la propagation du virus pour les contacts familiaux étroits », estime Eric Bortzn, biologiste à l’université d’Alaska Anchorage sur le site Healtline. « L’alcool peut tuer temporairement le virus sur les surfaces buccales, tout comme un verre de whisky, de rhum ou de tequila, ironise le chercheur. Mais, chez une personne très infectée, les cellules infectées de la gorge pourraient aussi produire davantage de virus », précise-t-il également. De plus, la bouche n’est pas le seul lieu de transmission du virus. Le nez et la gorge sont aussi d’importants sites de réplication et de propagation.

Lire aussi  Coronavirus : l'Europe a franchi la barre de 90 000 morts

2 COMMENTS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here