HomeInternationalCoronavirus: des actes de racisme au sein de la police de New...

Coronavirus: des actes de racisme au sein de la police de New York

Coronavirus: des actes de racisme au sein de la police de New York
Coronavirus: des actes de racisme au sein de la police de New York

Alors qu’elle est chargée de faire respecter les mesures prises pour lutter contre la propagation de la pandémie du coronavirus, force est de constater que la police de New York manifeste des actes de racisme envers quelques communautés contrairement à d’autres.

Pour endiguer la propagation de la pandémie du coronavirus dans les nations touchées par le virus, les autorités ont mis en place des mesures et chargent la police de faire respecter lesdites restrictions aux populations qui violeraient.

A New York, les critiques se font de plus en plus nombreuses envers la NYPD, la police de la région. Alors que les policiers de cette corporation organisent les patrouilles pour faire respecter les mesures de restrictions comme le port obligatoire du masque et l’interdiction des rassemblements, l’on ne fait qu’assister à des actes racistes.

Lire aussi  Poutine: «Il n'y a aucune raison de prétendre que le coronavirus a été conçue»

Les chiffres dévoilent une réalité inquiétante. A en croire des associations de droits civiques et certains responsables politiques, 92% des personnes verbalisées ou arrêtées sont noires ou hispaniques.

Il faut souligner que des vidéos et des photos font le tour des réseaux sociaux depuis plusieurs jours. Et ces images montrent des policiers souriants en train de distribuer des masques à des gens dans les parcs parfois bondés de Manhattan. Alors que dans les quartiers à majorité noire, les personnes non masquées sont automatiquement verbalisées, voire arrêtées parfois violemment.

Lire aussi  Déconfinement: un accord en vue pour la réouverture des cafés et restaurants

Certains n’hésitent pas à faire la comparaison avec la politique très polémique du « stop-and-frisk » du début des années 2 000 et qui visait automatiquement les minorités.

Après avoir défendu les policiers, le maire de la ville a reconnu qu’il y avait un problème.

Ayant fait objet de vive polémique, le maire de la ville (New York) a reconnu vendredi qu’il fallait remédier à la situation : « Quand j’ai vu ces chiffres, je me suis dit qu’il y avait un problème et que ce problème devait être réglé. Et nous le réglerons. Nous ferons en sorte que toutes nos communautés soient traitées de façon équitable ».

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here