HomeInternationalCoronavirus-Angola: les forces de sécurité accusées d’assassinat pour faire respecter les mesures

Coronavirus-Angola: les forces de sécurité accusées d’assassinat pour faire respecter les mesures

Coronavirus-Angola: les forces de sécurité accusées d'assassinat pour faire respecter les mesures
Coronavirus-Angola: les forces de sécurité accusées d'assassinat pour faire respecter les mesures

Dans le but d’endiguer la propagation de la pandémie de coronavirus, l’Angola a mis en place des mesures de restriction. Selon Amnesty International et Omunga, l’ONG locale de défense des droits de l’homme, les forces de sécurité qui sont chargées de faire respecter lesdites mesures de restrictions liées à la Covid-19 ont tué des citoyens.

Au moins sept jeunes hommes ont été tués par les forces de sécurité, selon Amnesty International et Omunga, l’ONG locale de défense des droits de l’homme. Ces personnes ont été tuées pour ne pas avoir respecté l’état d’urgence mis en place en vue de lutter contre le virus.

Lire aussi  Coronavirus: le gouvernement de la Guinée Equatoriale démissionne

A en croire une enquête publiée lundi 24 août 2020 par lesdites organisations, la police et l’armée instaurent la violence, ceci pour lutter contre la propagation de la pandémie de coronavirus.

« Nous avons constaté une militarisation de la gestion du Covid-19 dans le pays. Cela a occasionné l’assassinat de plusieurs jeunes. La police et l’armée angolaises n’hésitent pas à faire usage de la violence et de leurs armes pour faire respecter les mesures contre le Covid-19 », a laissé entendre David Matsinhe, chercheur pour l’Afrique australe à Amnesty international.

Lire aussi  Coronavirus: le bilan des pays les plus touchés au monde à ce 27 juillet

Pour finir, David Matsinhe, par la voix des deux organisations, a lancé un appel à l’endroit du gouvernement angolais à mettre fin à une telle pratique tout en demandant une enquête transparente.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here