HomeInternational« C’est un moment très émouvant pour moi »: les larmes de Joe Biden...

« C’est un moment très émouvant pour moi »: les larmes de Joe Biden avant son investiture

États-Unis : les problèmes commencent pour Joe Biden
États-Unis : les problèmes commencent pour Joe Biden

Des adieux sous le coup de l’émotion. Joe Biden a quitté ce mardi 19 janvier son fief de Wilmington, dans le Delaware, avec des sanglots dans la voix.

Avant de rejoindre Washington, où il participera dans la soirée à une cérémonie en l’honneur des victimes du Covid-19 puis deviendra officiellement le 46e président du pays mercredi à 12H locales, le démocrate a salué ses soutiens du Delaware où il a grandi et organisé la grande majorité de sa campagne.

“Cet État a donné à mes parents un foyer et du travail. Cet État nous a montré, à mes frères et sœurs et moi, que nous pouvions accomplir tout ce que nous voulions”, a d’abord expliqué le septuagénaire qui a battu Donald Trump avant d’être saisi par des sanglots.

Lire aussi  Présidentielle-USA: « L’élection du 3 novembre a été la plus sûre de l’histoire des Etats-Unis », CISA

“Excusez mon émotion, mais quand je mourrai, le Delaware sera gravé dans mon coeur, dans le coeur de tous les membres de la famille Biden”, a difficilement prononcé le futur président pendant cette allocution.

“Profondément honoré”

“Je n’ai qu’un regret, c’est que (mon fils Beau, ndlr) ne soit pas là car c’est lui que l’on devrait présenter comme le nouveau président”, a-t-il continué alors que Donald Trump passait sa dernière journée pleine à la Maison Blanche avant son départ pour la Floride, prévu mercredi matin.

“Je suis honoré, profondément honoré d’être votre prochain président et commandant en chef, et je serai toujours un fier enfant du Delaware”, a déclaré le président-élu, arrivé dans son fief de Wilmington à l’âge de dix ans. “Je sais que nous traversons des moments sombres mais il reste toujours de la lumière”.

Lire aussi  États-Unis : Joe Biden attaque une nouvelle fois Vladimir Poutine

L’ancien vice-président de Barack Obama a souligné le choix historique de sa colistière Kamala Harris, qui deviendra mercredi la première femme vice-présidente mais aussi la première personne noire, et d’origine indienne, à occuper ces fonctions. “Ne me dites pas que les choses ne peuvent pas changer. Elles peuvent changer, et elles changent. C’est ça l’Amérique. C’est ça le Delaware”.

Joe Biden arrivera dans la soirée à Washington pour honorer avec la future vice-présidente Kamala Harris les plus de 400.000 victimes du Covid-19 aux États-Unis.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here