HomeInternationalCérémonie de levée de corps : le Préfet de Daoukro chassé des...

Cérémonie de levée de corps : le Préfet de Daoukro chassé des lieux

Cérémonie de levée de corps : le Préfet de Daoukro chassé des lieux
Cérémonie de levée de corps : le Préfet de Daoukro chassé des lieux

Lors de la cérémonie de levée du corps du jeune décapité au cours des manifestations de l’opposition, le préfet du Daoukro a été déclaré personne indésirable. Elle a été chassée de cette cérémonie par les jeunes de la ville.

Le samedi 21 novembre dernier, a eu lieu la levée de corps du jeune Koffi Toussaint décapité le 9 novembre lors d’une manifestation de l’opposition et des organisations de la société civile à la morgue de Daoukro, ville natale de l’ancien président ivoirien, Aimé Henri Konan Bedié. Les jeunes de cette ville du président du PDCI, par ailleurs leader de l’opposition, présents à la morgue n’ont pas fait cadeau à la représentante du chef de l’Etat à cette cérémonie.

Lire aussi  Côte d'Ivoire: le dialogue politique porte ses fruits

Installée aux premiers rangs sous le préau au côté du Général de gendarmerie, Gaston Ouassenan Koné, Mme la Préfète, Aka Julie a été priée de quitter les lieux par les jeunes en furie qui ne voulaient pas de sa présence et le faisaient savoir de manière brutale. Vu l’ampleur que prenait la situation, et craignant un débordement, le général Ouassenan Koné a essayé de ramener le calme. Mais en vain.

Face à cette colère des amis du défunt, les forces de police et de gendarmerie présentes à la morgue ont décidé de faire évacuer Mme la Préfète des lieux. Cette ambiance électrique a régné jusqu’au cimetière de la ville avec ces mêmes jeunes scandant des propos très hostiles au pouvoir en place.

Lire aussi  Côte d'Ivoire : quand Bernard Dadié mettait Ouattara en garde

Il est à rappeler qu’en plus de Koffi Toussaint décapité, un autre jeune manifestant du nom de Kouassi Yao Jean tué par balles dans la même journée du lundi 9 novembre a été également conduit à sa dernière demeure le même samedi après une longue procession avec les deux corps dans les rues de Daoukro.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here