Home International Bénin : Georges Gbago réagit aux propos de Patrice Talon

Bénin : Georges Gbago réagit aux propos de Patrice Talon

Bénin : Georges Gbago réagit aux propos de Patrice Talon
Bénin : Georges Gbago réagit aux propos de Patrice Talon

Le président Patrice Talon a accordé il y a peu, une interview au média Jeune Afrique. Les déclarations du chef d’Etat béninois lors de cette interview sont diversement appréciées. A l’instar d’autres personnalités, le professeur Georges Gbago a aussi réagi.

Après l’interview accordée par Patrice Talon au média Jeune Afrique, des réactions fusent de partout. Après l’ancien président Boni Yayi et d’autres figures de l’opposition béninoise, le professeur agrégé des facultés de droit et ancien doyen de la faculté de droit et de sciences politiques a réagi. Georges Gbago était jeudi 01 octobre 2020, l’invité de la chaîne de télévision Sikka Tv.

Lire aussi  Port obligatoire de masque : la police républicaine passe à l'action au Bénin

Il a ouvertement critiqué l’intervention du chef d’Etat béninois, dans les colonnes de Jeune Afrique. Le professeur a passé en revue les points essentiels de l’interview tels que le fonctionnement de la justice béninoise, la cour constitutionnelle, le retrait du Bénin du protocole de la cour africaine des droits de l’homme et des peuples.

L’ancien doyen de la FADESP a d’abord rappelé les réformes suicidaires mises en oeuvre par le pouvoir en place et qui ont eu de graves conséquences sur les activités économiques des populations. Patrice Talon a, dans l’interview accordée à Jeune Afrique, annoncé être de plus en plus impopulaire. « Si les réformes étaient bien faites il ne serait pas si impopulaire parce-que le peuple sait ce qui est bon pour lui », a laissé entre Georges Gbago.

Lire aussi  Bénin - Présidentielle 2021: Patrice Talon annonce sa candidature à ses partisans

Le professeur a fait savoir que la justice est aujourd’hui instrumentalisée. Des propos étayés de fait, à savoir les décisions de la CADHP non respectées par l’exécutif du Bénin. « Ce qui se passe aujourd’hui avec la justice béninoise, je ne l’ai jamais vu au temps de Soglo, Kérekou et YAYI »; a déclaré l’Universitaire.