HomeInternationalBédié et Affi lâchent Soro, les Ivoiriens crient au scandale

Bédié et Affi lâchent Soro, les Ivoiriens crient au scandale

Côte d'Ivoire : Soro appelé à demander pardon à Ouattara
Côte d'Ivoire : Soro appelé à demander pardon à Ouattara

Les législatives de mars 2021 occupent une place de choix dans le débat politique, en témoignent les titres proposés aux lecteurs ce mercredi 13 janvier 2021. La flambée des prix sur le marché n’a pas échappé à la presse qui souligne que les Ivoiriens crient au scandale.

« Élections législatives : Bédié et Affi lâchent Soro », barre à sa Une Le Jour Plus. Qui livre les dessous du désamour entre ces leaders politiques de l’opposition. Selon le confrère, dans son combat engagé contre Alassane Ouattara, l’ex-président de l’Assemblée nationale, Guillaume Soro, refuse de couler seul. Avant d’ajouter que toute l’opposition dit non à Soro. « Les partis de l’opposition, le Pdci-Rda, le Fpi (toutes les tendances confondues), l’Udpci d’Albert Mabri Toikeusse, désavouent sèchement Guillaume Soro. En effet, tous ces partis sont engagés dans la course à l’hémicycle », souligne ce quotidien.

Lire aussi  Rencontre Ouattara-Bédié: voici la photo qui enflamme la toile

Toujours au sujet des législatives, Soir Info présente « ceux que la Cei ne veut pas voir dans la course » et en donne ses raisons. « L’article 72 du code électoral se veut très clair. Sont inéligibles les présidents des conseils régionaux et leurs conseillers, les maires, les adjoints au maire et les conseillers municipaux démis d’office pour malversations, même s’ils n’ont pas encouru de peines privatives des droits civiques… », fait savoir ce journal indépendant de Côte d’Ivoire.

Lire aussi  Dialogue Ouattara - Opposition: un proche de Soro lance un message fort à Gbagbo et Bédié

« Flambée des prix sur les marchés : Les Ivoiriens asphysiés, crient au scandale », titre Le Temps. Qui note que les associations de consommateurs menacent.

Pour sa part, Fraternité Matin annonce que le gouvernement suspend les augmentations du prix du pain et de l’huile. « Le ministre du commerce et de l’industrie Souleymane Diarrassouba a eu une rencontre, le 12 janvier, à son cabinet, avec les industriels de l’huile de palme, de la farine de blé et des associations de consommateurs », rapporte ce quotidien pro-gouvernemental.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here