Home International Attaque du domicile de Bédié : la réaction de Guillaume Soro

Attaque du domicile de Bédié : la réaction de Guillaume Soro

Attaque du domicile de Bédié : la réaction de Guillaume Soro
Attaque du domicile de Bédié : la réaction de Guillaume Soro

Après l’attaque du domicile du président de transition en Côte d’Ivoire, Henri Konan Bédié, Guillaume Soro a réagi. Il a posé la question de savoir si la réciproque plairait à Ouattara.

Aux lendemains de l’élection présidentielle ivoirienne du 31 octobre 2020, l’opposition qui avait appelé le peuple à boycotter le scrutin est monté au créneau pour clamer haut et fort que la présidentielle n’a pas eu lieu, compte tenu du faible taux de participation. Dans ce contexte, elle a mis en place un Conseil National de Transition dans le pays ayant à sa tête le président du PDCI, le doyen d’âge Henri Konan Bédié. Un acte que l’ancien président de l’Assemblée nationale de la Côte d’Ivoire en exil à Paris, Guillaume Soro a salué.

Mais, sur sa page Facebook, le tout nouveau président du Conseil National de Transition, Henri Konan Bédié a affirmé que son domicile était victime d’une attaque à l’arme lourde. « Ma résidence a été attaquée, par des tirs à l’arme lourde, orchestrée par la CRS. Simultanément, les résidences des membres de l’opposition — Assoa Adou, Dr Abdallah Toikeusse MABRI et PASCAL AFFI N’GUESSAN ont également été attaquées », a laissé lire le « sphinx de Daoukro » dans la nuit du lundi 2 novembre 2020.

Lire aussi  Retour retardé de Gbagbo : Ouattara donne enfin la vraie raison

L’information a également été confirmée par Maurice Kakou Guikahué sur les ondes de RFI. « J’étais avec le président Bédié, président du Conseil National de Transition (CNT) à son domicile lorsque nous avons entendu des détonations, qui ont fait trembler les vitres, vers 22 heures. Je ne suis pas militaire, je suis médecin, je ne peux donc vous dire si c’est des grenades ou des kalachnikovs. Ce qui est sûr les tirs ont continué », a fait savoir le secrétaire exécutif en chef du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI). L’homme est certain que « cela a un lien avec la mise en place du Comité National de Transition, la coïncidence étant trop grande ».

Suite à cette attaque, Guillaume Soro, leader du mouvement Générations et Peuples Solidaires (GPS), un parti de l’opposition, a réagi. Depuis son lieu d’exil, il a publié sur sa page Twitter ce qui suit : « Est-ce acceptable ! Est-ce bien cela que @AOuattara_PRCI réserve à tous ceux qui le critiquent ? La réciproque lui plairait ? ». Selon le député de Ferké, Alassane Ouattara, déclaré élu par la Commission électorale avec 94,27 %, est dans « une bulle ».