HomeInternationalArrestation des cadres du régime : Paul Biya a-t-il perdu le contrôle...

Arrestation des cadres du régime : Paul Biya a-t-il perdu le contrôle ?

Arrestation des cadres du régime : Paul Biya a-t-il perdu le contrôle ?
Arrestation des cadres du régime : Paul Biya a-t-il perdu le contrôle ?

Les jours passent et les doutes sur la capacité de Paul Biya à gouverner le Cameroun s’enflent. Le locataire du Palais de l’Unité ne maîtriserait plus les grands dossiers du pays.

Du haut de ses 87 ans, Paul Biya serait plus préoccupé par sa santé qu’autre chose. Le journal français La lettre du Continent, bien introduit dans les palais présidentiels africains vient de confirmer que plusieurs affaires échappent au contrôle du président de la République. L’arrestation de l’ancien ministre Mébé Ngo’o serait cachée au président de la République. Le projet selon la lettre de continent repris par Le Messager a été mené par Ferdinand Ngoh Ngoh et certains proches collaborateurs du président de la République.

« L’article de LC soit dit qui n’en est pas à son premier jet sur l’affaire (tout comme JA) vient confirmer au moins deux choses. Primo, l’ordre de l’embastillement de l’ancien ministre des transports ne vient pas forcément de Paul Biya himself. Mais de ses plus proches collaborateurs qui, animés par l’obsession du trône, n’ont jamais vu d’un bon œil, celui qu’on présentait dans les arcanes du pouvoir comme l’héritier présomptif du président de la république au nom de sa loyauté et les faits d’armes qui plaident largement en sa faveur. Ce d’autant plus que des habitués du palais d’Etoudi confient sous cape, que le N’nom qui a toujours vu en l’ex ministre de la défense, un collaborateur fidèle et sérieux. Il est donc difficile de comprendre comment quelqu’un à qui il a régulièrement confié des dossiers délicats, engageant même la souveraineté de l’Etat, puisse curieusement tomber en disgrâce à cause d’une affaire abracadabrantesque de détournement de deniers publics », relate le journal.

Lire aussi  PDCI-RDA : Bédié limoge deux cadres du parti

Mébé Ngo’o l’avait dit

L’ancien ministre des Transports de Paul Biya, Mébé Ngo’o est convaincu que Paul Biya n’est pas au courant de ses malheurs. L’homme qui était considéré comme le fils du président de la République accuse une cellule noire à la présidence d’avoir caché ses déboires judiciaires à Paul Biya.

Jeune Afrique dans son numéro du 02 mars 2020, révèle qu’« aujourd’hui encore, cet homme qui fut l’enfant gâté du régime demeure convaincu que le chef de l’État n’avait pas été informé de son embastillement et que sa chute a été orchestrée par ses rivaux ». Le journal français estime que Mébé Ngo’o pourrait avoir raison. Plusieurs affaires échapperaient à Paul Biya à Etoudi.

Lire aussi  Parakou : les zémidjans mécontents crient leur ras-le-bol

« Il faut dire que, au-delà même du fond du dossier, sur lequel la justice aura à trancher, l’hypothèse est plausible : Paul Biya, 87 ans, paraît avoir pris tant de recul que chacun pense pouvoir en tirer parti et semble avoir concédé à certains de ses proches une telle influence que plus personne ne sait aujourd’hui à qui attribuer la paternité des décisions annoncées depuis le Palais. Autrement dit, l’atmosphère de fin de règne qui flotte sur Yaoundé est propice à toutes les intrigues. Elle alimente, à tort et bien souvent à raison, paranoïas et ambitions », précise Jeune Afrique.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here