HomeInternationalAprès son acquittement, Blé Goudé s’adresse à Ouattara

Après son acquittement, Blé Goudé s’adresse à Ouattara

Après son acquittement, Blé Goudé s'adresse à Ouattara
Après son acquittement, Blé Goudé s'adresse à Ouattara

Charles Blé Goudé, ancien co-détenu de l’ex-Président Laurent Gbagbo, s’est adressé au Président Alassane Ouattara sur France 24. Il lui demande clairement de s’impliquer pour faciliter leur retour en Côte d’Ivoire.

BLÉ GOUDÉ DEMANDE UNE AMNISTIE À OUATTARA

La question du retour en Côte d’Ivoire de Laurent Gbagbo (fondateur du Front Populaire Ivoirien – FPI) et Charles Blé Goudé est désormais sur la table. Après le dénouement heureux de l’affaire les concernant, les deux politiciens ivoiriens veulent regagner la terre ivoirienne. L’ex-chef d’État ivoirien et son ancien ministre de la Jeunesse ont été acquittés par la Cour Pénale International (CPI) des charges de crimes contre l’humanité mercredi 31 mars 2021. Leur procès qui durait depuis une dizaine d’années est désormais terminé.

Cet acquittement devrait logiquement accélérer leur retour à Abidjan comme l’avait promis le Président Alassane Ouattara. Le président ivoirien refusait de s’immiscer dans une procédure judiciaire. Cependant, il avait promis prendre des mesures en cas d’acquittement des prévenus pour faciliter leur retour en Côte d’Ivoire. Les deux opposants étant libres, Ouattara doit traduire ses promesses en actes dans une démarche d’apaisement.

En effet, en parallèle de la procédure à la CPI, Charles Blé Goudé et Laurent Gbagbo sont condamnés par contumace à 20 ans de prison par  la justice ivoirienne. Lors de sa prise de parole télévisée sur France 24, l’ex-ministre ivoirien s’est adressé au Président Ouattara, lui demandant de prendre une décision d’amnistie ou une grâce présidentielle qui permettrait leur retour en Côte d’Ivoire.

Lire aussi  Après l’acquittement de Donald Trump, la menace d’une mise en accusation de Kamala Harris

BLÉ ET LAURENT GBAGBO SONT TOUJOURS LIÉS

« Je fais cette demande aux autorités ivoiriennes, au chef de l’ État ivoirien, de faire un geste en notre faveur afin que nous puissions rentrer en Côte d’Ivoire auprès des nôtres (…) Et auprès des Ivoiriens pour que nous puissions prendre notre place dans la construction de la Côte d’Ivoire nouvelle », a plaidé l’ancien détenu du centre pénitencier de Scheveningen, à La Haye.

« Le président Laurent Gbagbo et moi sommes liés politiquement et juridiquement.  Laurent Gbagbo est mon leader. Et quand je demande un geste, c’est un geste global. C’est vrai que je ne suis pas son porte-parole, mais je partage cette douleur avec lui et je pense que nous avons exprimé notre désir de retourner en Côte d’Ivoire », a poursuivi le président du COJEP.

L’EX-CHEF DES JEUNES PATRIOTES DEMANDE PARDON AUX IVOIRIENS,

Dans son entretien sur le média français, l’ancien camarade de lutte de Guillaume Soro à la Fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire (FESCI) a aussi fait cas de son ambition de travailler à la réconciliation nationale en Côte d’Ivoire. Le pays est confronté ces dernières années à des crises récurrentes qui portent gravement atteinte à son développement. Il se voit jouer un rôle pour l’aider à aller de l’avant.

Lire aussi  Investiture: Ouattara appelle à un retour de ceux qui ont quitté le RHDP

« Le temps est arrivé qu’on se donne la main parce qu’on ne peut pas continuer ainsi à nous accuser mutuellement, à vouloir accuser l’autre, le résultat est connu, c’est la désolation ».  Et Charles Blé Goudé poursuit en disant : « Je suis venu ici sur fond de crise, sur fond de conflit, je voudrais repartir sur fond de rassemblement des Ivoiriens ». Le leader de la jeunesse patriotique demande « humblement pardon », à tous ceux qu’il aurait pu offenser.

« Je veux qu’on rassemble les Ivoiriens de nouveau. Pardonnons-nous les uns les autres. Moi, je demande pardon humblement. Pas forcément parce que j’ai fait quelque chose, mais il y en a pour qui Blé Goudé n’est pas forcément un ange. Ceux-là, on ne s’est pas compris. Je viendrai vers eux pour qu’on se parle, pour qu’on puisse s’expliquer et qu’on puisse comprendre que nous avons une chose en commun : c’est la Côte d’Ivoire (…) », s’est  exprimé l’ancien secrétaire général de la FESCI.

Charles Blé Goudé, faut-il le rappeler, a été traduit devant la justice internationale pour de supposés crimes commis lors de la crise militaropolitique de 2010-2011. Celle-ci avait fait plus de 3000 morts.  Jugé et acquitté en même temps que son mentor Laurent Gbagbo, pour les mêmes faits, l’ex-membre du gouvernement ivoirien vit toujours à  La Haye.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here