HomeInternationalAlexeï Navalny : les mises en garde des services pénitentiaires russes à...

Alexeï Navalny : les mises en garde des services pénitentiaires russes à l’opposant

Alexeï Navalny : les mises en garde des services pénitentiaires russes à l'opposant
Alexeï Navalny : les mises en garde des services pénitentiaires russes à l'opposant

L’opposant russe, en convalescence en Allemagne, a annoncé mercredi 13 janvier 2021 qu’il rentrerait en Russie ce dimanche 17 janvier.

Les services pénitentiaires russes (FSIN) ont affirmé jeudi 14 janvier avoir l’intention d’arrêter l’opposant Alexeï Navalny s’il rentre en Russie comme il prévoit de le faire dimanche, lui reprochant d’avoir violé les conditions d’une peine de prison avec sursis le visant.

« Le service fédéral des prisons russes est obligé de prendre toutes les mesures nécessaires pour arrêter le contrevenant Alexeï Navalny, dans l’attente d’une décision du tribunal de remplacer sa peine avec sursis par une peine (de prison) ferme », a fait savoir le FSIN dans un communiqué.

Lire aussi  Des pro-Ouattara réagissent après la manifestation des opposants à Paris

L’opposant russe, en convalescence en Allemagne après avoir été victime d’un empoisonnement en août, a annoncé ce mercredi 13 janvier 2021 qu’il rentrerait en Russie dimanche 17 janvier, bien qu’il soit sous la menace d’une peine de prison. Sur son compte Instagram, il a fait savoir qu’il avait acheté un billet d’avion : « Venir en Allemagne, ce n’était pas mon choix. Je me suis retrouvé ici parce qu’ils ont essayé de me tuer », a-t-il déclaré dans une vidéo.

Lire aussi  Présidentielle guinéenne : les mises en garde de l'ONU, l'UA et la CEDEAO aux candidats

Lundi 11 janvier, la justice russe a enregistré une plainte demandant la conversion d’une peine de prison avec sursis le visant en prison ferme, une mesure qui vise, selon ses soutiens, à l’empêcher de rentrer en Russie. Sur Twitter, Alexeï Navalny a affirmé mardi que la plainte avait été déposée par les services pénitentiaires (FSIN) pour une condamnation datant de décembre 2014.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here