Home International Al-Qaïda : le successeur de Ben Laden décédé en Afghanistan

Al-Qaïda : le successeur de Ben Laden décédé en Afghanistan

Al-Qaïda : le successeur de Ben Laden décédé en Afghanistan
Al-Qaïda : le successeur de Ben Laden décédé en Afghanistan

Le successeur de Ben Laden à la tête du groupe terroriste Al-Qaïda n’est plus. Il s’agit de Ayman Al-Zawahiri, mort de causes naturelles en Afghanistan.

Arab News qui se réfère à au moins quatre sources de sécurité au Pakistan et en Afghanistan comme confirmant la mort d’Al-Zawahiri, a fait savoir que deux d’entre elles ont annoncé qu’il était « mort ». Ces sources citées ont donné l’information de façon informelle puisqu’il leur a été interdit de parler aux médias. « Al-Zawahiri, 69 ans, est apparu pour la dernière fois dans un message vidéo à l’occasion de l’anniversaire des attentats du 11 septembre aux États-Unis cette année », indique le rapport.

Lire aussi  Burkina Faso: dix terroristes neutralisés au cours d'une opération anti-djihadiste dans l’ouest

A en croire un rapport de l’Organisation des Nations Unies sur les activités des groupes terroristes du monde entier publié en juillet dernier, Al-Qaïda était secrètement actif dans 12 provinces afghanes et son chef Al-Zawahiri restait basé en Afghanistan. L’institution a estimé le nombre total de militants d’Al-Qaïda en Afghanistan entre 400 et 600. « Si cette évolution se confirme, elle risque de créer un vide profond dans le leadership d’Al-Qaïda, avec au moins deux hauts commandants qui étaient vraisemblablement en ligne pour le remplacer », a affirmé le journal.

Lire aussi  Boko Haram: 44 adeptes retrouvés morts dans une prison au Tchad

Al-Qaïda est une organisation terroriste islamiste fondée en 1987 par le cheikh Abdullah Yusuf Azzam et son élève Oussama Ben Laden. D’inspiration salafiste djihadiste, Al-Qaïda a ses racines chez des penseurs musulmans radicaux tels qu’Abou Qatada, Abou Moussab al-Souri ou Abou Mohammed al-Maqdissi. Il considère que les gouvernements croisés (occidentaux), avec à leur tête celui des États-Unis, interfèrent dans les affaires intérieures des nations islamiques et ce dans l’intérêt unique des sociétés occidentales. Il a fait recours au terrorisme pour faire entendre ses revendications.