HomeInsolitesBénin : menacé d’expulsion pour 4 mois d’arriéré, il enceinte les deux...

Bénin : menacé d’expulsion pour 4 mois d’arriéré, il enceinte les deux filles de son propriétaire

Il découvre la photo de sa fiancée au mur chez son collègue de travail
Il découvre la photo de sa fiancée au mur chez son collègue de travail

À malin, malin et demie dit-on. Il n’y a jamais de problème sans solution et ce jeune béninois résidant à Savalou dans le centre du Bénin (collines) en est une preuve palpable. Pour éviter d’être renvoyé par son propriétaire parce qu’il doit des mois de location, notre ami engrosse les filles de ce dernier et devient beau-fils. Surprenant n’est-ce pas ?

En effet, le jeune homme a loué une chambre chez le monsieur qu’il n’arrivait plus à payer. Ainsi, il a eu une idée de génie. Son idée fait certes rire mais il faut reconnaître qu’elle est salutaire et osée.

Lire aussi  France : des pompiers poursuivis par un homme avec une arme blanche

Comptant quatre mois d’arriéré et serait sous le coup d’une expulsion, il réfléchit alors à comment faire pour sortir de cette situation périlleuse et peu enviable. Ainsi une idée lui vint à l’esprit : Faire partie de la famille. Vous conviendrez avec moi que l’on aura plus de mal à expulser un membre de sa famille qu’un simple locataire !

Que faire pour devenir membre de la famille du maisonier? Se demanda-t-il. C’est alors qu’il se rappela que le propriétaire avait deux filles. S’il y en a pour une, c’est qu’il y en a pour deux. Et puis, il faut bien faire tout ce que l’on fait. Sans se poser beaucoup de questions, il mit son plan à exécution. En bon «tireur d’élite», il atteint les deux cibles.

Lire aussi  Tchad: croyant être invisible grâce à un marabout, un homme tente de braquer une banque

Les prouesses du jeune homme ont été applaudies sur les réseaux sociaux. Pour les mobinautes, sa bravoure est exemplaire et d’autres jeunes devraient prendre exemple sur sa personne.

Pour l’heure, l’on ignore la réaction du propriétaire qui vient de devenir beau-père mais l’on a du mal à croire qu’il oserait mettre dehors le «double père» de ses petits-enfants. Très cocasse !

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here