Home Economie John Igué : «Le secteur informel s’est imposé pour profiter des lois...

John Igué : «Le secteur informel s’est imposé pour profiter des lois biaisées que nous prenons»

John Igué «Le secteur informel s’est imposé pour profiter des lois biaisées que nous prenons»
John Igué «Le secteur informel s’est imposé pour profiter des lois biaisées que nous prenons»

Invité à l’émission ‘’Club de l’économiste’’ du jeudi 31 octobre 2019 au siège du journal «L’Economiste» à Cotonou, John Igué trouve que le « secteur informel s’est imposé pour profiter des lois biaisées ». Pour le professeur à la retraite, le secteur informel dans lequel végète le Bénin, n’est pas favorable au règlement de tous les problèmes sociaux.

D’après les informations relayées par bénin24htv.com, l’enseignant chercheur à la retraite, le professeur John Igué, a exposé un peu l’impact du secteur informel sur l’économie béninoise et celle de la sous-région.

Pour l’auteur de l’ouvrage «Les activités du secteur informel au Bénin : des rentes d’opportunité à la compétitivité nationale», le secteur informel domine largement la population soit 80 % contre une miniature de 20 % du formel. Ce qui n’est pas sans conséquence. À ce propos, il s’exprime en ces thèmes: «le secteur formel n’investit pas dans le pays. C’est un secteur de dépendance vis-à-vis de l’extérieur. Ce secteur n’est pas favorable au règlement de tous les problèmes sociaux. Le secteur informel est très organisé, c’est un secteur de survie et ce n’est pas un secteur d’accumulation capitaliste alors que l’accumulation capitaliste, amène la guerre. L’origine et le développement viennent de nos réformes. Le secteur informel s’est imposé pour profiter des lois biaisées que nous prenons» informe-t-il. Et la dominance de ce type d’économie libérale (l’informel) dans le pays constitue un handicap pour un développement durable vu le fait qu’on ne peut vraiment le contrôler ni faire de véritable prévision.

D’après John Igué, face à cet état de chose, l’influence de l’État est extrêmement faible. Ce dernier n’a plus vraiment la main sur les choses face au privé basé sur le profit. Mais dans le même temps, l’État est l’unique qui pourra assurer les besoins de la population. Il suffit qu’il investie rigoureusement dans le contrôle et la régulation.

Pour rappel, jusqu’en 1972, les colons dirigeaient encore le pays. Cette révolution avait malheureusement décidé de la nationalisation des banques étrangères. Mais bien avant ça, les Nigérians qui se sont déplacés vers le Bénin, suite à la crise du Biafra pour s’investir dans divers secteurs et en l’espace de cinq ans, ont pu gagner des milliards. l’État devra donc prendre sérieusement les choses en main en matière de contrôle et de régulation pour un développement durable.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here