Home Economie Fermeture des frontières: une perte de 48,6 milliards FCFA enregistrée pour l’économie...

Fermeture des frontières: une perte de 48,6 milliards FCFA enregistrée pour l’économie béninoise

Fermeture des frontières: une perte de 48,6 milliards FCFA enregistrée pour l'économie béninoise
Fermeture des frontières: une perte de 48,6 milliards FCFA enregistrée pour l'économie béninoise

La fermeture des frontières nigérianes a coûté déjà environ 48,6 milliards de franc CFA à l’économie béninoise. Selon le ministre Romuald Wadagni, le gouvernement multiplie les efforts pour que le pays s’adapte le mieux possible.

À l’occasion d’un entretien accordé à Jeune Afrique, le ministre de l’économie et des finances, Romuald Wadagni est revenu sur l’impacte de la fermeture des frontières nigérianes sur l’économie béninoise. D’après lui, « la part des recettes imputables à la fermeture des frontières est estimée à 48,6 milliards de FCFA, soit un peu plus de 10% des recettes brutes de la douane et moins de 5% des recettes totales de 2019 ».

Il poursuit en expliquant qu’il est d’une nécessité irréfutable que le « Bénin ait une économie mieux préparée pour profiter de la chance d’avoir ce voisin et ne pas être un simple point de passage ». « C’est le sens de nos réformes. »

Pour rappel, le gouvernement nigérian avait en effet, pris la ferme décision de fermer ses zones frontalières. Ceci, dans l’optique de lutter contre la contrebande de certains produits. Suite à quoi, plusieurs pays voisins dont l’économie dépend en partie de la proximité du géant de l’Est, sont confrontés à des difficultés sur le plan économique. Tel est le cas du Bénin dont 20 % de PIB dépendent de ses échanges avec le Nigeria.

Lire aussi  Croatie : un tremblement de terre frappe Zagreb causant d'énormes dégâts matériels

Les différents pays concernés ont eu à mener plusieurs démarches avec la CEDEAO, visant la réouverture des frontières terrestres du pays dirigé par le président Muhammadu Buhari. Jusqu’à présent, ces frontières demeurent toujours fermées, mais les démarches se poursuivent pour que la situation soit conjuguée au passé.