HomeCultureRestitution des biens culturels : la France et le Bénin font un...

Restitution des biens culturels : la France et le Bénin font un grand pas

Restitution des biens culturels : la France et le Bénin font un grand pas
Restitution des biens culturels : la France et le Bénin font un grand pas

Le Bénin et la France sont sur le point de se donner la main en ce qui concerne la restitution des biens culturels. Ces derniers qui avaient été désertés du territoire national pour la France en période coloniale semble bien sur le point d’être restitués au Bénin.

Dimanche 15 décembre 2019, le ministre français de la Culture, Franck Riester était en visite au Bénin. Reçu par le chef d’État Patrice Talon, il a été question principalement de la restitution des biens culturels pillés en 1892 dans les palais royaux d’Abomey.

Selon les informations de rfi.fr, les deux pays veulent faire un grand pas dans ce dossier dans l’attente d’une loi qui va autoriser la restitution des biens culturels pillés en 1892. Sur le territoire national, on pourrait bien assister dans un futur très proche, à une exposition ou un prêt de quelques œuvres emblématiques de la collection du Général Dodds, ce général français qui a mené la bataille de la conquête du Dahomey en mettant fin au règne du roi Gbéhanzin d’Abomey dans les années 1890. Les discussions continuent dans ce sens entre Franck Riester, et le gouvernement béninois.

Suite au courrier du 1er juillet 2019 dans lequel le ministre de la Culture a eu à faire de manière formelle la demande après une mission effectuée au Bénin trois mois plus tôt par des fonctionnaires du musée du Quai-Branly – Jacques-Chirac et de deux ministères français, Affaires européennes et Justice, le pays d’Emmanuel Macron est désormais partant pour un prêt de longue durée des 26 œuvres que le président français a promis restituer rapidement au Bénin.

D’après la même source, le président Emmanuel Macron compte bien honorer son engagement pris à Ouagadougou le 28 novembre 2017, sauf qu’il va falloir attendre que la France modifie son Code du patrimoine qui lui permettra de sortir les œuvres concernées du domaine public. La fin de cette visite prévue pour ce lundi 16 décembre 2019, sera probablement sanctionnée par la signature d’un programme de travail qui a été élaboré dans ce sens par les deux parties si un consensus est trouvé sur les modalités et le calendrier.

Pour rappel, c’est le Bénin qui a été le premier pays à exprimer une demande de restitution avant les conclusions du rapport Sarr-Savoy.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here